08-07-2021

Ils ont laissé le Yemen à l’Arabie

Zahra Alqadasi Au cours des dernières années, l’UNICEF a versé des incitations mensuelles aux enseignants et aux employés des collèges au Yémen après avoir offert 70 millions de dollars à cette fin spécifique. Les instructeurs ont obtenu 250 USD chacun pendant le Ramadan de l’année dernière. Cela a aidé de nombreuses personnes à acheter leur matériel de Ramadan et à rembourser les dettes qu’elles ont accumulées après 3 ans sans avoir leur plein salaire. Sana déclare : « Avec l’aide de Dieu, nous avons pu obtenir toutes nos fournitures pour le Ramadan cette année grâce à l’aide financière de nos proches, en plus de mon revenu de cinquante pour cent et de celui de mon mari…. Le Ramadan, c’est les 30 jours de bonté après tout. Salem, travaille également dans l’éducation, il était enseignant au Collège Al Hudaydah à l’ouest de Sanaa. Mais contrairement à Sana, il a décidé de garder son travail et de partir pour la capitale pendant le ramadan 2018, fuyant la guerre et le scénario de vie difficile, dans l’espoir de trouver un meilleur emploi. Salem a été surpris, comme beaucoup d’autres qui ont également été déplacés, de la situation difficile de la vie à Sanaa. « En tant que zone de déplacement, la ville reste sûre et sécurisée. Mais c’est destructeur au niveau psychologique en raison de la terrible situation actuelle », a-t-il déclaré à openDemocracy. De nombreux travailleurs sont contraints de travailler malgré leurs baisses de revenus depuis 2015. L’éducateur de 45 ans explique : « Quand je suis resté à Al Hudaydah, j’ai pensé que je chercherais personnellement un travail à Sanaa et que je serais détendu, mais les salaires sont réduits. Même les commerçants qui opèrent et génèrent des bénéfices se plaignent du scénario, alors que pouvons-nous tous faire ? » Salem a été surpris de constater à quel point la capitale était surpeuplée, en raison du nombre de personnes déplacées fuyant la bataille ou recherchant de meilleures opportunités de résidence. Le document du Conseil suprême pour la gestion et la coordination des affaires humanitaires a déclaré que Sanaa abrite environ 208 000 personnes déplacées.

Publié par renardvoyageur dans Non classé | RSS 2.0

Le dicton du jour |
h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le renard vert
| Sharpay10
| Moidu38120