04-12-2020

Parce que j’apprécie Alger

Alger est construite sur les pistes de ski des coteaux du Sahel, qui sont parallèles au littoral de l’océan méditerranéen, et elle s’étend sur environ 10 ml (16 km) le long de la baie d’Alger. Le visage de la ville ressemble à l’est et au nord et forme un immense amphithéâtre de propriétés blanches éblouissantes qui maîtrisent le port et la baie. La métropole tire généralement son titre (en arabe: «Les îles») d’un certain nombre de petites îles qui existaient auparavant dans la baie, dont une seule était reliée au rivage ou effacée par des opérations portuaires. La partie turque ou musulmane existante d’Alger est faite sur les pentes les plus élevées des montagnes et a conservé une grande partie de sa personnalité de conception de maisons hautes aux murs vides et de minces avenues sinueuses. Le segment musulman est recouvert du château de la Kasbah (Qa? Bah), désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992; c’était en fait la maison des deux derniers deys turcs, ou gouverneurs, d’Alger. Une construction notable au sein de la section musulmane est la mosquée Ketchaoua, qui, juste avant 1962, était la cathédrale Saint-Philippe (construite en 1845-1860). La partie française d’Alger a augmenté au fil des pentes décroissantes de vos montagnes, plus près du port. Cette partie a beaucoup de places publiques et de grands boulevards. Dans le quartier actuel, le cœur sera l’Université ou le collège d’Alger et de nombreuses ambassades inconnues ainsi qu’une variété minuscule mais croissante de gratte-ciel. D’autres sites Internet ajoutent la construction actuelle dans le catalogue national, ce vieux palais de votre archevêque (anciennement le palais du dey), ainsi que le palais de la saison d’hiver (plus tôt le palais du gouverneur français commun). La construction a commencé en 2012 avec une grande mosquée complexe près de la baie dans la banlieue est de Mohammedia, dont la conception incorporait un minaret d’environ 880 pieds. (270 mètres) de large. Alger a continué de se développer au sud, avec la création de nouvelles banlieues pour accueillir le débordement de population au cœur de la ville. Il reste principalement un port pour le transfert des approvisionnements bruts, des marchandises de fabrication et des produits de base plus un centre administratif et fiscal. Les principales exportations sont les vins, les verts et oranges antérieurs, le minerai d’acier et les phosphates. Le terminal de l’aéroport d’Alger-Houari Boumedienne est situé dans la banlieue de Dar el-Beïda, à l’est de la ville. En 2011, Alger a inauguré sa toute première gamme de métros, couvrant 5,9 ml (9,5 km) et comprenant 10 stations.

Publié par renardvoyageur dans Non classé | RSS 2.0

Le dicton du jour |
h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le renard vert
| Sharpay10
| Moidu38120