21-07-2020

1er colloque de croissance de Chypre

Ancienne colonie du Royaume-Uni, Chypre est devenue impartiale en 1960, poursuivant de nombreuses années de potentiel pour faire face à la domination anglaise. Le stress entre la majorité chypriote grecque et les communautés minoritaires chypriotes turques est arrivé à un cerveau en décembre 1963, lorsque la violence physique a éclaté à l’extérieur avec l’argent de Nicosie. Malgré le déploiement de soldats de la paix des Nations Unies en 1964, les abus intercommunautaires sporadiques se sont poursuivis, faisant de la plupart des Chypriotes turcs des enclaves dans toute l’île tropicale. En 1974, un gouvernement subventionné par le gouvernement grec tenta de renverser le chef de file décidé de Chypre fut accompli par l’implication de l’armée de la volaille, qui géra bientôt plus d’un tiers de l’île. En 1983, la région administrée par les Chypriotes turcs s’est déclarée « République turque de Chypre du Nord » (« RTCN »), mais elle n’est reconnue que par la volaille. Un accord médiatisé par les Nations Unies, le plan Annan, n’a pas été approuvé par des quartiers à parts égales en 2004. En février 2014, juste après un hiatus de pratiquement 2 ans, les dirigeants des deux régions ont repris les discussions officielles sous les auspices de l’ONU visant à réunir les île tropicale divisée. La dernière sphère de discussions sur la réunification de cette île tropicale avait été arrêtée en juillet 2017 peu de temps après un dysfonctionnement pour accomplir une avancée. L’île tropicale complète a rejoint l’UE le 1er mai 2004, même si l’acquis de l’UE – votre ensemble de privilèges et d’exigences communes – ne s’applique qu’aux zones situées sous les autorités mondialement reconnues, ce qui est suspendu dans votre communauté administrée par les Chypriotes turcs. Cependant, les Chypriotes turcs personnels en mesure de prouver leur admissibilité à la citoyenneté de la République de Chypre jouissent légalement des mêmes droits que ceux accordés à de nombreuses autres personnes revendiquées par l’UE. Au cours des cinq premières années d’enregistrement de l’UE, le climat économique chypriote s’est développé à un prix commun d’environ 4%, le chômage entre 2004 et 2008 s’établissant en moyenne à 4%. Néanmoins, l’économie a basculé en récession en 2009 depuis que la catastrophe financière mondiale continue et la baisse des besoins qui en a résulté frappent les secteurs des vacances et du développement. Un champ bancaire surexploité avec une exposition excessive aux dettes grecques anciennes incluses dans la contraction. Les deux plus grandes institutions bancaires de Chypre étaient l’un des plus grands détenteurs de liens grecs en Europe et jouissaient d’une réputation importante en Grèce par le biais de membres bancaires et de filiales. En adhérant à plusieurs dégradations de sa cote de crédit, Chypre a abandonné l’accès aux marchés mondiaux des capitaux en mai 2011. En juillet 2012, Chypre était devenue le 5ème gouvernement de la zone euro à exiger un programme de sauvetage économique du paiement de la Commission occidentale, Western Key Bank as ainsi que le Compte Monétaire International – identifié conjointement comme étant la «Troïka».

Publié par renardvoyageur dans Non classé | RSS 2.0

Le dicton du jour |
h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le renard vert
| Sharpay10
| Moidu38120