03-12-2019

Se mettre à voyager

C’est drôle, la vie. La semaine dernière, j’ai fait avec ma femme un voyage. Ce qui peut sembler affreusement banal, mais est loin de l’être, de notre point de vue. Car jusqu’à une période récente, le voyage en solo était tout notre univers. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ces deux expériences s’adressent à des publics radicalement différents. Il faut comprendre que durant des années, nous avons vomi l’idée même du voyage de groupe. Le seul fait de devoir respecter une feuille de route préparé par quelqu’un d’autre nous paraissait parfaitement aberrante. Et pourtant, lorsque nous sommes partis en quête de notre prochain voyage et que nous avons aperçu le planning de ce voyage de groupe, ça nous a d’emblée attirés. Car les désagréments du voyage de groupe était compensé par un énorme avantage : ne plus perdre son temps à dénicher le programme des festivités. Et c’est ce qui nous a incités à passer à l’acte. D’une certaine manière, à partir du moment où on part en solitaire, on est toujours stressé. On se retrouve avec des gens qui parlent une langue différentes. Il y a bien entendu certains moments de grâce, mais aussi de très désagréables. On garde toujours à l’esprit qu’il faut s’organiser pour le lendemain. Evidemment, ça forme la jeunesse. On apprend à dompter sa peur, à se débrouiller sans l’aide de personne. Voyager en solo est particulièrement formateurs. Pour autant, il vient un moment où on est bien formés. Au bout d’un moment, on a envie de sortir de l’école pour jouir du moment sans stress. Et une chose est sûre : c’est bien agréable. Vous pouvez jeter un coup d’oeil au site sur lequel nous avons trouvé ce voyage, si vous en êtes vous aussi arrivés à aimer l’aventure sans le stress.A lire sur le site de cette expérience de trouver une salle de séminaire.

Publié par renardvoyageur dans Non classé | RSS 2.0

Le dicton du jour |
h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le renard vert
| Sharpay10
| Moidu38120