24-11-2017

A Beaune, pour le vin

Mardi dernier, j’ai assisté à mon premier cours d’oenologie à Beaune. Certains collègues n’ont pas compris l’intérêt d’assister à un tel atelier. Je crois que ceux-là n’ont jamais essayé de faire une dégustation oenologique chez eux. Si je voulais suivre un cours de ce genre, c’est parce qu’il permet en effet à mon sens de réaliser une expérience très difficile à réaliser chez soi. Si vous avez déjà essayé, vous avez dû vous rendre compte que goûter six vins différents et se retrouver avec d’excellents crus ouverts tous en même temps et aux trois-quarts pleins peut être assez gênant ! Bref, je ne savais pas trop comment cela allait se passer, mais l’expérience s’est bien passée, en fin de compte. J’ai ainsi pu déguster à l’aveugle (pour ne pas se laisser influencer par le nom) six vins émanant de différentes régions de France. Quand je dis à l’aveugle, ça ne veut évidemment pas dire dans le noir ; c’est simplement qu’une chaussette a été mise sur la bouteille afin qu’on ne puisse l’identifier selon son étiquette. Ces six vins n’étaient pas des vins de table, non : il s’agissait là de vins d’exception, distingués par les plus grands experts. Tous les âges étaient présents (même si les 40-50 ans étaient majoritaires). Force est de constater que ces cours d’oenologie s’adressent à différents publics, aux nouveaux comme aux experts. Cela dit, et même si j’ai apprécié l’expérience, qui permet d’aborder les vins d’une manière beaucoup plus pointue, il ne faut pas s’attendre à se transformer en un oenologue après 2 heures d’atelier. Mais c’est néanmoins très intéressant à vivre, et l’on se familiarise rapidement aux gestes pros (faire le petit bruit de bouche lors de la dégustation, prendre le temps d’observer longuement avant de goûter, etc). Le seul bémol de cette activité, au final, c’est le côté surrenchère de certains participants, qui m’a un peu fatigué. Certains voulaient à tout prix briller en détectant des odeurs extrêmement pointues. Par exemple, là où vous percevriez un goût de poivre gris, certains sentent carrément l’odeur des lardons. Malgré tout, si vous n’avez jamais tenté l’expérience, je vous la recommande chaudement. Cela donne une autre vue sur le vin. Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du site sur cette expérience de cours d’oenologie à Beaune qui est très bien fait sur ce thème.

vin (6)

Publié par renardvoyageur dans Non classé | RSS 2.0

Le dicton du jour |
h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le renard vert
| Sharpay10
| Moidu38120