14-04-2017

Et l’énergie dans tout ça ?

La question des ressources naturelles est assurément un des thèmes cruciaux des décennies à venir, et il va grandement peser sur les relations politiques internationales. Jeudi dernier encore, j’ai assisté à un congrès plutôt captivant à Marrakech au cours duquel un intervenant dressait un tableau prévisionnel dans les prochaines années. Les besoins énergétiques croissants en énergie d’économies en expansion peuvent assurément susceptibles de mettre à mal le coût énergétique. En toute logique, une telle situation devrait contribuer à faire monter les rivalités entre des Etats faisant face à des ressources limitées, tout particulièrement si elle est accompagnée d’une perte globale de confiance sur la possibilité du marché à assouvir une demande en croissance permanente. D’après lui, des entreprises nationales pourraient contrôler l’essentiel des ressources pétrolières, ce qui assombrirait singulièrement les difficultés géopolitiques. Face à l’épuisement des ressources naturelles, certains Etats pourraient être tentés de prendre des mesures pour se garder un accès à ces énergies. Si les gouvernements en poste considéraient l’accès aux réserves énergétiques comme déterminant pour le maintien de la stabilité de leur pays, des conflits entre pays pourraient éclore. Néanmoins, même sans qu’il soit nécessairement question de engagement direct, on peut déjà supputer que lorsque certains pays favoriseront des tactiques les garantissant d’une possible carence énergétique, les opérations adoptées auront de graves conséquences politiques (ce sont des inquiétudes comme celles-là qui incitent déjà la Chine à devenir actionnaire d’exploitations pétrolières. Et plus la concurrence s’accélère, plus cette concurrence est susceptible de s’appuyer sur une force militaire pouvant provoquer des tensions pouvant aller jusqu’à l’engagement direct. Les États détenant de faibles ressources énergétiques pourront aussi user du commerce d’armes pour aménager des rapports préférentiels avec les pays producteurs. En clair, le problème énergétique contribuera plus que toute autre, au cours des prochaines décennies, à alimenter tensions sur la scène internationale. En tout cas, j’ai en tout cas beaucoup apprécié ce séminaire, et ce d’autant plus qu’il était particulièrement bien organisé. Tenez, je vous mets en lien le site de l’agence qui s’est chargée de l’organiser : leur sens de l’organisation nous a permis de nous focaliser sur l’essentiel, sans jamais nous intéresser aux questions pratiques. Dommage que ça ne soit pas systématiquement le cas. Retrouvez toutes les infos sur ce séminaire entreprise en suivant le lien. http://www.seminaires-entreprises.com

Publié par renardvoyageur dans Non classé | RSS 2.0

Le dicton du jour |
h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le renard vert
| Sharpay10
| Moidu38120