25-06-2015

Carpe diem

J’avoue avoir de sérieuses lacunes gastronomiques et culinaires, en ce qui concerne les produits de la mer. Si viandes rouges et volailles n’ont plus de secrets pour moi (ou presque, je ne suis pas Pierre Gagnaire), poissons et crustacés restent un mystère. Que je m’emploie, depuis quelques mois, à résoudre. La semaine dernière, j’ai même fait une découverte très intéressante lors d’un cours de cuisine qui leur était dédié : la carpe. Un mets que je n’avais jamais goûté, mais qui m’a beaucoup séduit, au point que j’ai eu envie de vous la présenter. La carpe est, comme je l’ai appris au cours de cet atelier, réputée pour son goût herbacé, presque boisé, mais en fait ce dernier dépend beaucoup de son habitat. Très prisée dans la cuisine d’Asie, d’Europe de l’Est et dans la cuisine juive, la carpe peut être cuite à la vapeur, rôtie ou pochée dans un bouillon assaisonné, mais c’est dans tous les cas un mets de fête. Elle est particulièrement appréciée en Pologne, où elle est traditionnellement servie rôtie lors du réveillon de Noël. Elle est aussi, paraît-il, excellente quand elle est cuite au bleu, c’est-à-dire juste après avoir été pêchée. Habituellement, on la fait alors mijoter dans du vin blanc avec des herbes ou dans de l’eau salée et vinaigrée. Attention, tout de même : les carpes qui vivent dans de l’eau vaseuse en gardent souvent le goût. Il est donc préférable de choisir celles qui sont élevées dans des viviers remplis de gravier. La carpe commune a un dos d’un bronze foncé, des flancs dorés et un ventre jaune. Son corps est recouvert d’écailles épaisses. Tous les membres de la famille de la carpe sont visqueux et doivent être rincés avant d’être écaillés. Il vaut mieux les laisser doucement tremper dans de l’eau. Les carpes sont originaires du Danube et d’Asie, mais de nombreuses variétés ont été introduites dans une grande quantité de pays, et on en trouve désormais un peu partout. Voilà pour cette revue culinaire du jour. Si vous êtes à la recherche d’une alternative aux traditionnels plats de fête, la carpe me semble être une solution intéressante. Si vous souhaitez en savoir plus, suivez le lien : http://www.tematis.com/cours-cuisine-valence-meilleur-ouvrier-france.html

11377516_1596489410619166_785470327_n

Publié par renardvoyageur dans Non classé | RSS 2.0

Le dicton du jour |
h e r |
Life-is-maybe-unfair |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le renard vert
| Sharpay10
| Moidu38120